Combien faut il investir pour obtenir un visa entrepreneur

Les notions de « Significant Revenue » et de « Significant Investment » sont primordiales dans les décisions d’octroi de certains visas par les autorités américaines et en particulier pour les visas permettant d’émigrer pour créer, développer ou racheter une entreprise.Les visas de catégorie « E » sont orientés sur entrepreneuriat (cliquez ici pour en savoir plus) et incluent tous la notion de « Significant » que ce soit en termes de chiffre d’affaires ou de fonds investis.

En effet, il n’est pas suffisant de vouloir entreprendre aux Etats-unis pour pouvoir le faire. Il faut démontrer aux autorités compétentes que votre projet entrepreneurial sera solide, viable, et aura un réel impact sur l’économie américaine et plus particulièrement sur l’emploi.
Si par exemple, vous avez pour projet la création ou la reprise d’une entreprise (cliquez ici pour découvrir le visa E-2 Treaty Investor), il vous sera demandé de prouver que vous comptez investir une somme d’argent conséquente de manière irreversible. Pour être concret, oubliez les projets pour lesquels la seule charge importante est votre salaire. Il est nécessaire d’investir une somme conséquente en faveur de l’économie américaine tel que le recrutement de personnel ou le paiement de loyers, marchandise…

Il a été fait référence à plusieurs reprises à l’expression « une somme conséquente » et non à un montant clairement défini. La raison en est toute simple: les textes définissant les règles d’obtention de visas ne précisent aucun éléments chiffrés à ce sujet. Le montant est représenté par la notion de « Significant » que l’on peut traduire en Français par « une somme conséquente ». Cette notion est volontairement imprécise afin de donner l’ascendant à la cohérence globale du projet plutôt qu’à un montant unique et prédéfini qui empêcherait de beaux projets de voir le jour.

Si vous avez la chance de pouvoir échanger avec des professionnels de l’immigration ou des personnes qui en ont fait leur propre expérience, vous entendrez alors parler de montants allant de $40,000 à $150,000. Si, l’écart est aussi grand c’est qu’il dépend de votre projet. Bien sûr, plus vous investirez d’argent et moins vous aurez à vous justifier quant à la solidité de votre projet. Mais il est tout à fait possible d’obtenir un visa de classe « E » avec $40,000.
Cela dépendra de plusieurs facteurs. Vous aurez la main sur certains, tel que la préparation de votre business plan, duquel découlera la solidité de votre discours lors de l’entretien consulaire. D’autres facteurs échapperont à votre contrôle puisqu’ils dépendront de l’appréciation des agents consulaires que vous aurez en face de vous.

Un projet de création d’entreprise en milieu rural, dans une zone à faible activité et où les coûts d’implantation seraient faibles peuvent être cohérent avec un budget limité de démarrage. En revanche, prendre des bureaux en plein Manhattan et recruter des hauts profils pour démarrer ne pourraient aller de pair avec une enveloppe de $40,000. Vous devez donc commencer par définir de façon précise et rigoureuse votre business plan afin que vous puissiez expliquer avec clarté votre projet et comment le montant que vous allez investir vous permettra de lancer votre activité, embaucher des employés, avoir du succès…

Si vous relevez plutôt du visa E-1 Treaty Trader (cliquez ici pour en savoir plus) vous êtes soumis également à la notion de « somme conséquente » mais cette fois-ci par rapport au niveau de chiffre d’affaires généré par votre entreprise, aux USA. De la même sorte que pour le cas de l’investissement, il vous faudra démontrer que votre entreprise génère un chiffre d’affaires suffisant pour justifier votre présence aux Etats-Unis. Pour le reste, il en va de même que pour l’investissement, le montant dépendra de votre activité.

Pour en savoir plus, cliquez ici pour consulter notre section Entreprendre et accéder aux informations sur les visas E-1 et E-2.